ACTES RÉALISÉS

Le Docteur Benyounes pratique depuis plus de 15 ans les actes de gastro-entérologie et de

proctologie décrits ci-dessous.

GASTROSCOPIE


C'est l'examen de référence pour explorer l'œsophage, l'estomac, le bulbe et le duodénum. Elle permet de mettre en évidence d'éventuelle anomalie et de réaliser dans le même temps des prélèvements (biopsies).

  • Comment se préparer pour une gastroscopie : Durant les 7h précédant l'examen, il faut être à jeun strict (pas boire ni manger ni fumer)
  • Comment va se dérouler une gastroscopie : En position assise, un spray anesthésiant sera instillé dans le fond de votre gorge puis une petite pièce en plastique sera placée entre vos dents. Vous serez ensuite confortablement allongée sur le côté gauche et un appareil sera lentement introduit par votre bouche jusqu'à l'œsophage, l'estomac puis le duodénum. En général, la durée de l'examen est inférieure à 10 minutes. Si vous avez reçu un calmant durant l'examen, vous devez être obligatoirement accompagné(e) pour votre retour (pas de conduite avant le lendemain). Vous pourrez manger 30 minutes après la fin de l’examen




RECTO SIGMOÏDOSCOPIE


  • Il s'agit d'un examen qui explore la partie terminale du côlon et du rectum.
  • Vous devez acheter deux lavements Cleen Enéma en pharmacie (en vente libre).
  • La veille de l'examen :
  • Evitez les fibres (fruits, légumes, pains complets, …)
  • Avant de vous coucher, faire le lavement comme suit : Couché sur le côté gauche, introduire doucement la canule dans l'anus et videz le lavement de 100 ml et essayer de le tenir 8 à 10 minutes avant de vous présenter à la toilette.
  • Le jour de l'examen, faire le second lavement 1 à 2h avant l'examen. Vous pouvez déjeuner léger.
  • Comment se déroule l'examen ? couché sur le côté gauche, l'appareil sera introduit dans le canal anal puis vers le rectum puis le côlon gauche. On peut parfois ressentir une gêne et un inconfort car de l'air est insufflé. Celui-ci sera partiellement retiré en fin d'examen et vous pourrez vous présenter aux toilettes en fin d'examen afin de vous soulager.
  • Vous pouvez conduire après l’examen




TEST RESPIRATOIRE À L'URÉE (RECHERCHE HELICOBACTER PILORI)


  • Le test respiratoire à l'urée marqué au carbone 13 (non radioactif) est un test non invasif, rapide qui permet de confirmer la présence ou la disparition après traitement de la bactérie Helicobacter Pylori. La fiabilité de ce test est excellente, très proche des biopsies réalisées lors de la gastroscopie.
  • Lorsque la bactérie est présente, l'ingestion d'urée marquée au carbone 13 est suivie du rejet dans l'air expiré de CO2 marqué dont la quantité peut être mesurée.
  • Précautions avant le test :
  • A jeun 6h avant le test (ne pas boire, ne pas manger et ne pas fumer)
  • Arrêt de tout traitement antibiotique durant au moins 4 semaines.
  • Arrêt des inhibiteurs de la pompe à protons depuis au moins deux semaines (Oméprazole, Pantomed, Nexiam..)
  • Arrêt des antiacides et des pansements gastriques au moins 48h (Mallox, Rennie, Actapulgique, Gaviscon, Riopan,..)
  • Apporter un berlingot 200 ml de jus d'orange 100% concentré
  • Comment se déroule le test ?
  1. Vous devez souffler dans un tube à l'aide d'une paille.
  2. Vous devez ensuite boire du jus d'orange avec la gélule contenant l'urée.
  3. Respectivement 15 et 30 minutes plus tard, vous devrez souffler dans deux autres tubes




TEST AU LACTOSE


  • But : évaluation de la digestion du lactose en mesurant l'hydrogène dans l'air expiré. Il est associé à la mesure de la glycémie sanguine.
  • La digestion du lactose nécessite une enzyme : la lactase. Si celle-ci est présente en quantité insuffisante, la digestion du lactose est incomplète et sous l'action des bactéries intestinales, différents gaz sont alors produits dont l'hydrogène. Celui-ci sera expiré dans l'air après être passé par la circulation sanguine et les poumons. Le lactose est un sucre et le manque d’absorbions de celui-ci sera confirmé par une glycémie peu modifiée durant le test.
  • Le test est simple et non-invasif.
  • Durée : 3 à 4 heures.
  • Il ne faut pas avoir pris d'antibiotiques ni eu de colonoscopie les 15 jours précédant le test.
  • Eviter les laxatifs et les aliments riches en fibres et en lactose 24h avant le test (légumineuses, céréales complètes, fruits et légumes, crème fraiche, beurre, fromages.)
  • Il faut être à jeun depuis 6 heures (sans boire ni manger ni fumer).
  • Se brosser les dents avant de se présenter à la consultation
  • Comment va se dérouler le test au lactose ?
  1. Vous allez souffler une première fois dans un appareil afin de mesurer la quantité d’hydrogène expiré. Une glycémie à jeun sera également mesurée.
  2. Vous absorberez ensuite 50 grammes de lactose.
  3. Vous soufflerez à nouveau dans l'appareil pour mesurer la quantité d’hydrogène expiré toutes les 30 minutes pendant 3 heures. Une glycémie sera également réalisée en parallèle.
  • Durant le test, vous devez rester calme et détendu. Prévoyez en conséquence de la lecture ou de la musique par exemple. Vous devrez signaler au médecin la survenue de symptômes durant le test.




COLONOSCOPIE TOTALE


  • La colonoscopie consiste en une exploration du gros intestin par un appareil souple (endoscope) introduit par l'anus. Durant l'examen, des biopsies (prélèvements muqueux) pourraient être réalisés. On peut également découvrir des polypes qui seront enlevés dans la mesure du possible afin d'éviter leur transformation en tumeur.
  • Une consultation pré colonoscopie est obligatoire. Les modalités de l’examen, les complications éventuelles et les précaution prés et post colonoscopie vous seront longuement expliquées.
  • Cet examen se fait sous déconnexion et nécessite une hospitalisation de quelques heures. Il peut également être réalisé dans les mêmes conditions en cabinet à Lasne pour certains cas (anesthésiste Dr. M-A. Fox).
  • Les anticoagulants doivent être arrêtés après avis du gastro entérologue et du médecin généraliste ou spécialiste qui vous les a prescrits.
  • Pour les anti-agrégants plaquettaires :
    • Plavix (Clodiprogel) 7 jours,
    • Ticlid (Ticlopidine) 5 jours,
    • Prasugrel (Efient) 5 jours,
    • Brilique (Ticagrelor) 5 jours.
  • Pour les antivitamines K : 3 jours :
    • Sintrom (acénocoumarol),
    • Marcoumar (Phenprocoumone),
    • Marevan (Warfarine) (remplacement par héparine sous cutanée à discuter en consultation).
  • Pour le Les anticoagulants oraux directs : 3 jours :
    • Apixaban (Eliquis),
    • Dabigatran (Pradaxa),
    • Edoxaban (Lixiana),
    • Rivaroxaban (Xarelto).
  • Si vous devez prendre des médicaments le jour de l’examen, seuls les antihypertenseurs sont à maintenir. Les autres médicaments sont à prendre après l’examen
  • Pour des raisons médico-légales, la conduite de votre véhicule est interdite pendant 24h. Vous devrez donc avoir prévu un chauffeur pour le retour au domicile. Ce délai est également valable pour la prise de décisions importantes. Par sécurité, vous ne pouvez pas rester seul la première nuit.
  • Préparation : la colonoscopie demande un nettoyage scrupuleux et complet de votre colon. Si la préparation n'est pas optimale, la présence de selle pourrait masquer des lésions (comme des polypes ou des cancer) et justifiera donc la reprogrammation de l'examen.
PRÉPARATION : 3 jours avant l'examen :
  • Arrêtez fruits, légumes, céréales, pâte, riz et pain complet (régime sans résidu).
  • Vous pouvez donc manger du pain, des pâtes ou du riz blanc. Viande, poisson, pommes de terre, charcuterie et produits laitiers sont autorisés.
  • Boire beaucoup d'eau (1,5 litre/jour)
Les préparations coliques : Achetez une boîte de Picoprep et une boîte de Macrogol Sandoz et débuter le régime 3 jours avant (cf. ci-dessus) La veille de l'examen :
  • A 15h, souper léger, liquide sans résidus (yaourt, crème ou bouillon sans légumes).
  • A 19h, mélanger 1 sachet de Picoprep dans 150 ml d'eau fraîche et le boire.
  • A 19h30, boire 1,5 litre d'eau en 1h30 et marcher ++
  • A 21h, boire 4 sachets de MOVICOL dilués dans 500 ml d'eau et marcher ++
  • Ensuite, vous pouvez encore prendre des liquides (eau, limonades, café, thé ou tisanes) à volonté.
Le jour de l'examen :
  • Prenez le deuxième sachet de Picoprep dans 150 ml d'eau puis 30 min plus tard prendre 1,500 ml d'eau en moins de 2h.
  • Votre préparation doit être finie 3 heures avant l'examen
  • Présentez-vous à l'admission de la clinique Saint-Pierre à Ottignies 20 minutes avant l'heure de l'examen
Achetez une boîte de Plenvu et débuter le régime 3 jours avant (cf. cidessus) La veille de l'examen :
  • A 15h, souper léger, liquide sans résidus (yaourt, crème ou bouillon sans légumes).
  • De 19h à 19h30, boire le demi-litre de la préparation (la dose diluée dans 500 ml d'eau). Suivi ensuite d'un demi litre d'eau claire en 30 minutes (soit 1 litre en tout en 1 heure).
  • Ensuite, vous pouvez encore prendre des liquides (eau, limonades, café, thé ou tisanes) à volonté
Le jour de l'examen :
  • Restez à jeun en dehors de la préparation.
  • Prenez la dose 2 (mélanger les deux sacs dans un demi-litre d'eau) en 30 minutes, suivi d'un demi-litre d'eau en 30 minutes (soit un litre au total).
  • Il est impératif d'avoir terminé la préparation au minimum 3h avant le début de l'examen
  • Présentez-vous 20 minutes avant l'examen à l'admission de la clinique Saint-Pierre à Ottignies




ANUSCOPIE ET LIGATURES ÉLASTIQUES


Ce sont des rendez-vous de 30 minutes. Il n'y a pas de préparation nécessaire. Il y a une possibilité de douleurs, de température ou saignements dans la semaine qui suit les ligatures. Au quel cas, prendre du paracétamol et contacter le médecin en cas de persistance des plaintes.




UNIQUEMENT EN HOSPITALISATION : BALLON INTRAGASTRIQUE, ÉCHOENDOSCOPIE, CHOLANGIOGRAPHIE RÉTROGRADE


  • Le ballon intragastrique est une aide non-médicamenteuse à la perte de poids.

  • Sa pose nécessite au préalable un suivi diététique, une évaluation motivationnelle et un coaching physique. L’IMC (indice de masse corporelle) doit être supérieur à 27. Le ballon est placé par endoscopie dans l'estomac pour une période de 6 à 8 mois. Il existe des contre-indications qui sont : une hernie hiatale importante, des antécédents de chirurgie gastriques, de troubles psychiatriques ou du comportement alimentaire, des troubles de l'hémostase, de maladies inflammatoires intestinales et grossesse ou désir de grossesse.

  • C'est un acte qui est hors-nomenclature donc non-remboursé (montant de 1000 euros).

  • La mise en place du ballon se fait exclusivement à l'hôpital avec un séjour habituel de 24-48 h qui permet la gestion d’éventuel effets secondaires (douleurs, nausées, déshydratations, vomissements et pyrosis). Exceptionnellement, ceux-ci nécessitent un retrait prématuré du ballon. Des complications graves de type mortalité sur perforation gastrique, occlusions intestinales sont décrits < 0.1%. La mise en place du ballon justifie un arrêt de travail d'une semaine. Les voyages en avion et la pratique de sport sont à éviter pendant deux semaines. La perte de poids est variable d'un patient à un autre. Habituellement, elle est supérieure à 10 kg si l'indication a été bien posée et la compliance au suivi nutritionnelle et à l'activité physique est bien poursuivie après le retrait du ballon.